Peut-on lutter contre le stress en cultivant son optimisme? Et comment faire?

L’optimisme est quelque chose qui n’est pas inné mais qui s’apprend, et surtout se cultive au quotidien. Comment faire ? Le plus simple : s’entourer de personnes optimistes, regarder comment elles se comportent et comment elles raisonnent et essayer de les imiter. De même, il est bon de fréquenter à dose modérée, des pessimistes qui risquent d’être très contagieux. Il faut s’organiser des activités plaisantes et des choses qui mettent de bonne humeur. Plus sérieusement, il est important de prendre conscience de notre propre attitude face aux diverses circonstances de la vie et d’essayer,de mettre entre parenthèses, les situations plus désagréables pour laisser toujours plus d’Espace à tout ce que nous vivons d’agréable. Des études scientifique très sérieuses concluent que l’optimisme est le facteur le plus puissant, qui explique la longévité de la vie et la bonne santé physique. La grande majorité des centenaires sont de grands optimistes.

Peut-on parvenir à maîtriser son stress?

Tout d’abord, le fait de décider d’agir contre son stress est important. Trop de personnes l’acceptent comme une fatalité. Il y a deux grands types d’actions possibles. Tout d’abord, repérer dans son environnement, dans sa vie, les sources de stress . On s’aperçoit vite qu’il y en a sans doute, un certain nombre que l’on peut supprimer soi-même. Le deuxième type d’action consiste à se recentrer. Savoir prendre du recul et dédramatiser (qu’est-ce qui est vraiment très important dans la vie ?), savoir se détendre par de la relaxation ou des exercices physiques, permet au corps de se mettre un peu plus au repos. Cependant, pour bien gérer son stress, la pratique de la Sophrologie peut être un apport considérable pour harmoniser le corps et l’esprit par des exercices simples et pratiques. De jour en jour, c’est un nouvel art de Vivre qui s’installe….

Christine B